Livres

Après le live, le livre !

Hussein Wobama est le cousin de Michelle, une comédienne métisse comme lui, qui a connu un immense succès en témoignant de ses peurs et de ses espoirs face à l’imminence du premier référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

Homme simple, mais tourmenté par les prémices de la fameuse crise de la quarantaine, lui aussi s’interroge sur le choix que lui impose ce nouveau rendez-vous avec l’histoire : le second référendum et sa question couperet, pour ou contre l’indépendance ? Ses réflexions souvent naïves, et parfois même absurdes, sur l’identité, le devenir et la gestion politique et économique du pays, s’avèrent quelquefois douloureusement pertinentes. À son corps défendant, il semble incarner une sorte de messie…

Forte de l’engouement qu’a connu sa première pièce Fin mal barrés !, plébiscitée par le public, tant sur la scène qu’en librairie, la journaliste Jenny Briffa signe un second volet tout aussi jubilatoire sur les maux de la société calédonienne et les errances de sa classe politique.

Cette version intégrale (contenant les tableaux de la version scénique et des inédits), est disponible en librairie depuis le 25 juin 2020, date de la première du spectacle. (En vente sur place.)

Télécharger la fiche complète ici.

Fin mal barrés !

Michelle Wobama est une jeune femme métisse et épanouie, à l’aise dans ses deux cultures : kanak et caldoche. Comédienne, elle s’apprête à donner son premier spectacle, une prestation en solo centrée sur le grand rendez-vous de sa vie, le référendum de 2018 sur l’indépendance
du pays.
Faussement ingénue, elle dresse le portrait cinglant d’une société tiraillée par des aspirations contradictoires et se prépare avec enthousiasme et impatience pour le jour J… non sans railler les élus locaux qui, après
30 ans d’intenses préparatifs, semblent sans stratégie crédible pour le « jour d’après ».
Jenny Briffa, passionnée par le devenir institutionnel de son archipel, exerce son humour incisif dans ce One Woman Show décapant écrit tout spécialement pour son amie Maïté Siwene.
Cet ouvrage a reçu le prix Popaï 2018 du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Le prix Popaï en 2018, a été attribué dans le cadre du Salon international du livre Océanien (SILO). Popaï signifie en langue paicî (région de Poindimié) « parole » et de là « histoire ».

L’année suivante, l’oeuvre remporte le prix Vi Nimö. Le nom de ce concours « Récit de formation » en langue ajië. Concours qui valorise la littérature contemporaine calédonienne auprès des lycées d’enseignement général, technologique et professionnel du Territoire. Ce prix est organisé tous les deux ans.

Télécharger la fiche complète ici.

Editions Madrépores

Fondateur des éditions Madrépores, Gilbert Bladinières est éditeur, auteur, commissaire d’exposition et acteur du monde culturel, en Nouvelle-Calédonie où il est né, en mai 1968. Il lance sa maison d’édition, Madrépores (littérature/culture), en 2005, avec le premier roman kanak, L’épave de Déwé Gorodé.